virginiabeach22014

Alors que le Lacanau Pro tire sa révérence après une semaine de bonnes vagues, me voilà reparti On The Road sur la côte atlantique des Etats-Unis. Plus exactement à Virginia Beach dans l'Etat du Virginia. 

Très peu de vagues annoncées pour la compétition 4 stars qui débute demain matin sur la plage de Virginia Beach. Plus de 160 compétiteurs inscrits et je rentre au deuxième tour. Le niveau est particulièrement relevé car la compétition réunit les meilleurs surfeurs américains ainsi que tous les jeunes aspirants américains, australiens, brésiliens qui participent également à une étape du circuit pro junior.

Si Carves et off the top, manoeuvres classiques du surf furent grassement récompensées par les juges sur le Lacanau pro, il est probable que, seul, le surf aérien, fasse la différence sur les microscopiques vagues annoncées sur la plage de Virginia Beach.

 Vans Pro Junior :

Vagues de vent minuscules. Bonne première série avec une gauche notée à 7pts parmi les 5 meilleurs scores de la journée. Content d’avoir plié la star australienne Cooper Chapman. Contrairement à ce que pensais, la compétition ne se jouera pas sur les manœuvres aériennes mais par la capacité à passer les trous d’eau sans perte de vitesse et à verticaliser les manœuvres.

Coefficients de marée importants, vent on shore, cross shore off shore, le spot bouge tout le temps. Difficile trouver la bonne option pour se placer et partir sur les meilleurs vagues. Deuxième tour « out ». Pas de vague !

Vans Pro : Vagues microscopiques.

 

Round 2. Deuxième de ma série derrière le soft power américain, Nils Schweizer . A l’arracher !

Le brésilien, Gabriel Farias, très aérien domine la partie. Alors qu’il mène largement au score, il vient provoquer le japonais Kaisa Kawamura une première fois, puis une deuxième fois et écope d’une interférence stupide et bien méritée.

Round 3. La partie s’annonce difficile. Peu de vagues sur un spot caractériel. L’essentiel est de partir sur les bonnes vagues et de les essorer jusqu’au bord. L’excellent américain Kanoa Igarashi donne le ton en prenant une première vague remarquablement surfée notée à 8pts. Une vague insignifiante sur laquelle je n’aurai même pas ramé. Je le suis derrière sur une  droite poussive pleine d’eau sur laquelle je n’arrive pas à avancer pour prendre 4 petits points. Je décide de me positionner légèrement sur les options gauches et ainsi éviter de me faire serrer par l’américain et le japonais. L’hawaiien Kaimana Jaquias un peu lourd dans ses vagues ne semble pas en mesure de faire sauter la banque.  

Deux petites gauches gonflées d’eau sur lesquelles je glisse comme une limace. Je commence à douter de mes planches et de ma technique. L’américain Kanoa Igarashi m’achève avec une deuxième vague excellente (8,43pts) et je n’arrive pas à trouver un petit bout de vague pour faire tomber le japonais Takumi Yasui pourtant à ma portée. Out, déçu, confit, confus. 3ièeme de ma série…et gagne 5 places au classement mondial.

Portés par le courant et le vent, des milliers de larves Blue Crabs s’accrochent et nous tétinent la peau. Horrible. De pleines poitrines gonflées à l’hellium prêtes à exploser au moindre contact, dansent sur la plage. La plage est dans la ville. Bruyante, vulgaire. Je traîne ma légèreté et mon sourire avec mes nouveaux potes chiliens, péruviens.

Retour demain en France avant de repartir pour Pantin.

Aloha - Paulc z’art.  

 

 

 

Paul-Cesar Distinguin

Pro surfer

"There was nowhere to go but everywhere, so just keep rolling under the stars" Jack Kerouac

 

CONTACTS


: Plage Nord - spot de la Gravière
Captcha
  Mail is not sent.   Your email has been sent.

Ne manquez pas les news de Paul-César Distinguin