02

Depuis une semaine, le feu crépite sur le spot d'"El Gringo" au Nord du Chili. Des vagues de 4,5 mètres s'enroulent sur un des spots considéré comme un des plus dangereux du circuit professionnel. Caillasses, oursins, eau froide ; planches cassées en douze, rien n'épargne la soixantaine de surfeurs venus en découdre dans ce solide swell.

Premier tour, survivre. Vagues épaisses et chaotiques d'un bon 4 m. Ma 6'6 est bien short. Hawaiiens, chiliens, péruviens, brésiliens ont sorti les longs couteaux entre 7'2 et 7'6. Obligé de partir plus deep avec ma sucette. Plus vertical en évitant les bumps. Un petit tuyau pas terrible à 2,25 et un back-up à 1,55 pts . Total : 3,8 pts. 

Deuxième tour plus propre. Une droite engagée avec 3 solides carves m'amène au ciel. Notée 8,5 pts meilleur score de la série. Mon backup à 4,4 pts ne suffit pas pour me débarasser du brésilien Pablo Moura (7,5 pts - 6,5 pts). Pas facile de se placer. Entre les droites et les gauches mon coeur balance. En fin de série, un gros set a tenté de me mordre. Ma planche s'est sacrifiée. Pliée en douze. Pas de blessure. Content de passer. 

Troisième tour plus creux. Le pipeline Chilien se met en place. J'hésite entre une 6'5 trop fine et une bien trop courte 5'11. J'opte pour le grand scalpel en espérant ne pas accrocher le clapot avec le rail. Il me faut rester dans la zone lisse pour attaquer plus tôt le creux et la lèvre. Mes concurrents se grattent le nez et se coiffent avec des 7'2. Un tube bien deep noté 7,5 pts et un back-up me poussent à la seconde place devant la star du spot et surfeur de grosses vagues Gabriel Vilaran. Ma pauvre 6'5 décide de se sacrifier. Plug arraché. Récupéré par le jet de sécurité avec la banane.

Chile2014Day of the long knives- El Gringo Chile 2014

Quart de finale "man on man". Départ de série à contre-temps. Marco Giorgi pose un 8,5 pts auquel je réponds avec un 8,5pts. Je prends un léger avantage avec un back-up à 4 pts. L'uruguayen me plante un couteau dans le dos avec une vague à 9,5 pts. Je peux revenir avec une bombe. Clipé sur un tube prometteur, je bouffe...et perds la priorité. Je le pousse un peu au large dans une zone très deep. Persuadé qu'il était parti sur la première vague de la série, j'ai donc ramé sur la deuxième (sans savoir qu'il n'était pas parti). Je perds la priorité, il choppe la troisième vague qui m'était promise et prend un 10 pts. La messe est dite.

5ième place. Content de retrouver le sable chaud et des petites chouquettes pour le Lacanau Pro dont les festivités débuteront mercredi ou jeudi. 

 

 

Paul-Cesar Distinguin

Pro surfer

"There was nowhere to go but everywhere, so just keep rolling under the stars" Jack Kerouac

 

CONTACTS


: Plage Nord - spot de la Gravière
Captcha
  Mail is not sent.   Your email has been sent.

Ne manquez pas les news de Paul-César Distinguin