Depuis huit mois, j’ai enchaîné Hawaii, l’Australie, l’Argentine, la Martinique, le Japon, le Chili, la France, l’Espagne… Le butin est un peu maigre. Juste une neuvième place sur le spot d’Arica au nord du Chili par temps de pluie, dans de solides vagues.

J’adore ces paysages sauvages découpés à la serpe et balayés en été par d’énormes dépressions. Dans le silence de la nuit de ce mois d’août, la terre se mit à trembler annonçant l’arrivée inquiétante des mammouths.

MammouthsurlespotdArica

Pendant ce temps à Hossegor, des petites vagues douces et cristallines caressent les corps nus chauffés au sable chaud. 

Ici, combinaison intégrale et chaussons sont de rigueur pour affronter l’eau fraîche et les algues glissantes agrippées aux rochers. L’endroit est dangereux. Pas de priorité sur les vagues, les surfeurs se poussent les uns les autres, toujours plus à l’intérieur, là où la lèvre épaisse de la vague tente de piétiner nos corps.

L’endroit est dangereux. Une histoire d’homme et de testostérone. Une histoire de « coucougnettes » où chacun veut montrer qu’il a la plus grosse. J’aime les grosses vagues mais il me faut du temps pour observer, trier, sélectionner les meilleurs vagues et trouver le bon tempo avec l’environnement. Je n’aime pas cette surenchère d’égo. 

La lumière s'est estompée pour laisser place au noir La lumière s'est estompée pour laisser place au noir

Eliminé avec une vague à 9,75 points sur un maximum de 10 dans les deux premières minutes. Faut le faire quand même !

Plutôt que d’attendre patiemment un deuxième caviar, j’ai raclé les fonds de tiroir comme un chien mort, en me rapprochant du bord pour prendre des vagues plus fréquentes mais plus petites et accrocher ces six petits points qui m’auraient permis d’accéder en quart de finale. Erreur fatale, les vagues tubulaires, plus au bord, se sont avérées plus dangereuses et difficiles.

Je me lance bien profond sur une redoutable vague pressée d’en finir. Je m’invite en coulisse derrière le rideau d’écume. Le temps s’éternise.

Nu, je disparais au regard des juges, la lumière s’estompe pour laisser place au noir, à l’enfer tout de vert. 

J’espérais bien revenir flamboyant sur la scène pour saluer un public enthousiaste et bruyant, mais je me suis fait décapiter par ce tube de contorsionniste, pour avoir laisser traîné mon doigt dans la prise. 

Silence et signe de croix sur la plage. « C’est la main de Dieu», me confortent mes amis chiliens. Ouf, me voilà rassuré !!!

ChiliCatholiqueChili Catholique

Il faut dire qu’ici, au Chili, plus de la majorité de la population est catholique. Dieu décide. On ne plaisante pas avec la famille, le mariage, et les enfants. Le droit à l’interruption volontaire de grossesse vient juste d’être voté sous la présidence de socialiste de Michelle Bachelet, mais peu appliquée car l’église fait pression sur les 1200 médecins du réseau de santé privé (UC Christus) le plus important du Chili et sur le gouvernement. 

Ici, donc pas d’Eros, pas de bagatelle, ni de sucettes à l’anis, le mariage est quelque chose de sérieux. Le divorce n’a été autorisé qu’en 2004.

Pas de bacchanales ou d’ivresses orgiaques pour célébrer le vin sacré, le sang de dieu. Ici, le vin chilien dont la réputation s’invite aux plus belles tables du monde se déguste avec respect et modération. 

A la tombée de la nuit, un petit restaurant adorable de cuisine du monde nous ouvre ses bras. Des couples éparses de la petite bourgeoisie chilienne se livrent à des agapes, les yeux dans les yeux, dans une intimité touchante. 

Concassé toute la journée par l’angoisse de me faire démolir sur les rochers acérés, mon estomac noué gargouille et souffre le martyre. Planches rangées au placard, il peut se relâcher et sourire enfin car il sait que la nuit tombante, il va enfin pouvoir se remplir le cimetière à poulet sans stresser.

Il paraît que notre ventre contient deux cents millions de neurones qui veillent à notre digestion et échangent des informations avec notre "tête". Les chercheurs commencent à peine à décrypter cette conversation secrète. Ils se sont notamment aperçus que notre cerveau entérique, celui du ventre, produit 95 % de la sérotonine, un neurotransmetteur qui participe à la gestion de nos émotions.

Le stress agit sur notre système digestif mais l'inverse est vrai aussi : notre deuxième cerveau joue avec nos émotions. Ainsi, pour la modique somme de 5 dollars, le Chili est un lieu de rêve où chacun peut prendre soin de son deuxième cerveau.

Quel dommage cette sortie de route ! Des vagues de plus de 5 mètres sont annoncées demain.

 

Rochers acérés sous la vagueRochers acérés sous la vague

Andy Crière, le seul torero français rescapé sait que demain il ne devra pas lâcher un instant du regard les redoutables cornes du spot d’Arica pour dompter la bête en éviter de se faire crucifier. Rien à voir avec ces fougueuses vachettes landaises dont on se goinfre du coté d’Hossegor.

Tendu comme un string, le courageux basque commence à se faire des rillettes. Ce soir, exceptionnellement, on ne parlera pas de vagues. Pour toute parole, sopa de locos (mollusque chilien proche de l'abalone), ceviche de corvina (daurade), sushis de congrio (poisson) et farandole de crustacés suffiront à son bonheur.

Juste histoire de réconforter son estomac lequel, n’en doutons pas, susurrera à l’oreille de son cerveau que la vie est belle. Repu, le ventre dodu, Andy put s’endormir serein.

Le lendemain, les vagues trop fortes obligèrent les organisateurs à annuler les finales. 

 

Que la mer vous tienne en joie ! Paulczart

BalaenopteraMusculusPendant ma série, loin au large, une Balaenoptera Musculus, baleine de son petit nom, se fait tranquillement dévorer par une armada de requins et autres volatiles sous l’œil impassible des chiliens habitués à ce genre de mise à mort.

ville d'Aricaville d'Arica

Paul-Cesar Distinguin

Pro surfer

"There was nowhere to go but everywhere, so just keep rolling under the stars" Jack Kerouac

 

CONTACTS


: Plage Nord - spot de la Gravière
Captcha
  Mail is not sent.   Your email has been sent.

Ne manquez pas les news de Paul-César Distinguin