hawaii08-09413 ans - Pipeline

Après 3 mois à Tahiti, je suis plutôt content de retrouver mes potes de Volcom dont la plupart découvrent Hawaii pour la première fois. Logé à la bonne enseigne Volcom House juste en face de la vague mythique de Pipeline. Bagarre pour les pioles.

J’ai donc pris mes quartiers au rez-de-chaussée de la bâtisse avec la vague du Pipe en vue du canapé. Eh oui, les stars disposent de la vue sur mer au premier étage, les prétendants au trône du rez-de-chaussée et les jeunes « bizuts » d’un garage aménagé en une petite chambre sombre. Les doigts de pieds en éventail, je sirote donc un jus de mangue avant d’enfiler mon short. Moins de surfeurs à cette saison mais une flopée de bodyboardeurs et autres insectes occupent le spot dès le lever du jour. Pas de vague en début du séjour. Ambiance est plutôt familiale. Un endroit tranquille, relax et cool.

Le swell arrivé, ce n'est plus la même histoire ! La tension monte ! Celui qui chope la bombe sera nommé sherif ... mais aucune étoile pour nous ! Tout juste quelques bombinettes dans le cornet à frites. N'ayant pas pu récupérer toutes mes planches « Arakawa », J'ai emprunté une 6’6’’ à mon vénéré coach Didier Piter, pour le premier swell. Résultat : planche pliée dès la deuxième vague. En suivant, une grosse série casse devant William Allioti. Décalotté, il rentre au bord avec la moitié de son boardshort. Et pour bien finir, Marcelino Botin casse sa planche lors d'un « wipe-out » vertigineux à Pipe ! "Welcome to Hawaii !!!" Merci Didier!

Le swell effondré, la session suivante s’est jouée au Shopping Center d’Honolulu. "Andy Dandy" s'est offert deux p’tits slims Lewis qui lui vont à ravir. Retour à la Kasbah Volcom. Alors que les boys « hang out » pour tuer le temps avant l’arrivée du prochain swell, j’achève Didier pour qu’il m’aide à avancer sur mes devoirs d’anglais. La maison Volcom vit au rythme incessant des surfeurs locaux qui toute la journée squattent canapés et douches chaudes, en nous faisant bien sentir qu’ils sont ici chez eux.

Bon ok ! Deuxième swell arrivé à quai ! Deux sessions de trois heures ... un meilleur choix de vague mais personne n’a chopé LA Bombe. Six vagues prises le matin, six vagues braquées. Appliqué, concentré, aimable, souriant, patient…, impossible de croquer une bonne vague.

Quelle frustration !!!

IMG 071413 ans Crucifixion Hawaii

Pendant trois mois, je me suis chauffé à la vague difficile de Teahupoo dans l’idée de m’offrir une bombe à Pipeline, pour au final picorer uniquement quelques amuse-gueules.

Les deux vagues sont vraiment différentes. Teahupoo est plus impressionnant que Pipeline mais plus facile à surfer en dessous de 6-8 pieds. Le tube à Teahupoo est assez régulier et conserve son diamètre alors que le tube à Pipe s’ouvre et se rétrécit rapidement avec une sortie en haut de vague difficile à négocier. Trouver les bonnes lignes à Pipe n’est pas évident. L’air enfermé dans le tube est une pompe à vélo. L’air compressé souffle et siffle à chaque vague.

Difficile de choisir ses vagues, tellement il y a tellement de monde à l’eau. Par tout temps. Dès que l’occasion se présente, tu shootes…sans parfois vraiment faire attention si la vague ouvre ou pas…avec parfois des dégâts à l’arrivée. Par contre au de-là de 10 pieds, Teahupoo prend une autre dimension car la vague casse toujours au même endroit alors que Pipe déferle plus au large, au 3ième reef, avec un départ plus facile mais une fin toujours hasardeuse.

IMG 16492

Après six séjours plus ou moins longs à Hawaii, je rêve de battre mon meilleur à score à Pipe qui reste un petit hold-up lorsque j’avais 13 ans. Next Time !

Pipe, je te salue et te donne rendez-vous à l’année prochaine. En espérant être invité au banquet de la compétition (4 stars) organisée par Volcom en début d’année 2012…juste pour surfer à quatre dans l’eau.

Retour à Tahiti, Teahupoo m’ouvre de nouveau ses bras pour une magnifique session barbe à papa.

 

Paul-Cesar Distinguin

Pro surfer

"There was nowhere to go but everywhere, so just keep rolling under the stars" Jack Kerouac

 

CONTACTS


: Plage Nord - spot de la Gravière
Captcha
  Mail is not sent.   Your email has been sent.

Ne manquez pas les news de Paul-César Distinguin