IMG 197123

A peine le temps de rentrer en France pour picorer quelques bombinettes sur le spot de la gravière et me tapisser l’estomac de magret, et nous voilà repartis On The Road direction Kauaï. Depuis une dizaine de jours, la houle fait du yoyo entre 1,5 mètres et 5 mètres.

Perchés sur les hauteurs de la baie d’Hanalei, on bouge pas mal en voiture en fonction des vagues et du vent sachant qu’il est toujours possible de se replier sur la légendaire droite de la baie. Pol Barets a enfin réussi à se débarrasser de ses parents et de ses profs du Lycée de Bayonne pour nous rejoindre. La partie se joue essentiellement sur le North Shore de Kauaï avec une variété de vagues assez exceptionnelle.

IMG 147016

Le matin, on va renifler du coté de l’Haena Beach Park encadré aux extrémités par la droite de Tunnels Beach (le fameux spot où Bethany Hamilton s’est fait croqué le bras) et la gauche de Cannons. On évite de se garer trop près car ces spots sentent parfois trop le fauve et la testostérone. De solides vagues pètent sur du corail agrippé à de la roche volcanique.

IMG 125612Parfois, les balles se mettent à siffler du coté de Cannons

Première trempouille un peu tendue sur Cannons avec d’entrée de jeu une altercation d’Evan Valiere avec un zombie qui l’aurait gêné en remontant au pic. Un bon prétexte pour sommer le type et son acolyte de rentrer rapidement au bord. Pol et moi restons à distance. Surtout ne pas ramer sur leur vague. Dustin Barca rookie (meilleur jeune) du World Tour 2009 est également dans l’eau. J’ai encore en image son combat d’Ultimate Fighting . Dustin dégaine la conversation.

« Are you europeans ? - Euh oui d’Hossegor - Do you know Laurent Pujol ? - Oui, oui, bien sur !!! » Premier rapprochement franchi avec succès. Merci Laurent.

IMG 161719Beach break On shore

De retour au bord, Pol me rappelle que cet été il s’est fait chauffer les oreilles par le même Laurent Pujol un jour de feux d’artifice à Hossegor. « Eh ! T’es pas en compèt ici ». En fait Pol venait d'enchaîner deux vagues consécutives sous le nez de Laurent qui pourtant choppait bombes sur bombes. Crime de lège majesté !

En tout cas à Hawaii, évites de remonter immédiatement au peak quand tu as pris une bombe. Comme toujours, il y a la règle et l’esprit de la règle. Le surf est aussi une histoire de partage.

IMG 295731

Donc, pas évident de trouver la bonne distance et avoir la bonne attitude à l’eau. A Tahiti, si tu ne vas pas « shake » les mains de chaque mec à l’eau, les locaux n’apprécient pas du tout.

A Hawaii, tu dois garder tes distances, ne pas se poser trop près pour éviter d’entrer dans leur espace intime. Quand tu es invité chez des gens, tu ne rentres pas dans leur chambre !!! A Hawaii il faut être discret, ne pas avoir un regard tapageur, ne pas trop parler ni parler fort. Une histoire de culture. Si tu poses ton dos sur une voiture aux Etats-Unis, les proprios pètent les plombs parce que la voiture est un peu le prolongement d’eux-mêmes. Dans l’eau, c’est pareil, il faut être très vigilant sur ces détails. Chacun interprétant nos paroles et comportements à leur sauce, la solution est de prendre le temps d’observer en étant attentif aux autres.

Keep it kaui'et (quiet)

Dans un autre registre, on se sait pas trop comment gérer la question des photos et des vidéos. On ne trouve rien sur les sites, pas de photo, pas de vidéo siglée au nom d’un spot de Kauaii. Tout juste le nom des spots sur le site américain « Surfline » avec le « forecast ». Didier Piter, coach Volcom se demande si ce ne serait plus judicieux de zapper la vidéo de Kauaii. Juste avant de partir, Miky Picon recommandait à Pol Barets, nouvelle recrue du Team Moskova, d’éviter de mettre des logos sur les planches. Pas de flippe mais il est clair que les locaux ne veulent pas que leur île ressemble à Oahu. Surement raison. Ici pas de « surf training camp ». Bref, on joue sur des œufs.

En tout cas on surfe, surfe et surfe. De pleines brouettes de vagues et de spots en fonction de l’humeur de la houle. L’après-midi est réservé à l’« home school ». Pas vraiment facile de passer du coq à l’âne, de vagues succulentes aux devoirs amers. A l’heure du gouter, on se jette généralement à l’eau sur la droite d’Hanalei. Là, l’ambiance est vraiment différente.

SAM 403345Jeune Yogi - Samsung NX20

Pas mal d’ancêtres à peau de crocodiles passent une bonne partie de la journée à l’eau. Les gars se connaissent, se racontent des vannes à trois balles lol. Un peu la côte des basques avec des vagues. Pas mal de stand up qui exagèrent toujours, quelques mamans rassurantes au large, quelques strings qui fracassent. La belle Alana Blanchard réalise quelques manœuvres endiablées sous le nez d’un Pol médusé qui cueille des pâquerettes ; et moi qui sucre les fraises. Mon père est convaincu que la meilleure préparation mentale serait de croquer une jolie hawaiienne qui fracasse. « Je suis convaincu que vous franchiriez deux niveaux en surf. Tout au mental ».

A voir.

Paul-Cesar Distinguin

Pro surfer

"There was nowhere to go but everywhere, so just keep rolling under the stars" Jack Kerouac

 

CONTACTS


: Plage Nord - spot de la Gravière
Captcha
  Mail is not sent.   Your email has been sent.

Ne manquez pas les news de Paul-César Distinguin